Les micros de guitare, c’est pas sorcier !

Fonctionnement très simplifié d’un micro de guitare pour les plus curieux d’entre vous!

Physique

Un micro et une corde

La corde de guitare métallique vibre à une fréquence devant un micro qui est constitué d’aimants et d’une (ou deux) bobine(s).
Lorsque la corde vibre en face de son aimant, elle provoque une variation dans le flux électromagnétique proche des bobines.

La loi de Faraday dit : E = -dF/dt
Traduction : L’énergie E induite dans la bobine est proportionnelle a une variation de flux électromagnétique F qui passe à proximité de la bobine.
2ème loi : V = S*E
Traduction : La tension V  que l’on obtient en sortie du micro est égale au nombre de spires S de la bobine multipliées par l’énergie induite E.

Soit : V = -S * dF/dt
Le – représentant une opposition de phase entre  l’oscillation de la corde et la tension au borne de la charge.

Electronique

Schéma équivalent d’un micro

Quand on fabrique une bobine de micro, on va utiliser un fil conducteur fin, isolé avec un vernis. A lui tout seul (environ 1km de long) il apporte au circuit une résistivité entre 5k et 15kOhms.
Une fois enroulé et isolé, on a créé une belle capacité de l’ordre de quelques pF.
Et bien évidemment, une bobine entraîne une inductance.

Ce modèle RLC va donc obtenir une bosse dans les médiums ou les aiguës selon la caractéristique du micro.
C’est pourquoi chaque micro a son propre son.

Réponse en fréquence d’un micro de guitare électrique

Et un double bobinage, pourquoi?

Humbucker et single coil

En mettant 2 simples bobinages en opposition de phase (un à « l’envers » quoi!), les parasites ne dépendant pas du champ magnétique des micros sont tout simplement annulés, tandis que le signal utile lui, il est doublé !

C’est donc le meilleur moyen d’éliminer le « hum » qui est un bruit provenant de l’environnement de jeu et qui n’est pas souvent évidant à éliminer.
Puis on en profite pour gagner en niveau de sortie.

Astuce!

Il est intéressant de prendre un micro avec un pic dans les aiguës puis de déplacer à convenance ce pic vers les basses à l’aide d’un dispositif très simple !
C’est le but du Bumper qui sortira très bientôt.

 

On déplace le pic de résonance des micros vers les basses avec le mini switch puis, on bufferise le signal de guitare pour le conserver dans son intégralité.
En somme, on peut retrouver une multitude de sonorités de micros en partant d’un seul micro.

BUMPER1

Merci pour cette lecture, n’hésitez pas à partager l’article autour de vous et à nous faire part de votre retour :)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *